Les règles d'or

Pour prendre en main votre alimentation,  et retrouver la pleine énergie, voici quelques règles simples qui vous permettront de rompre avec vos mauvaises habitudes et de vous réapproprier votre alimentation. Il y en plein que vous connaissez déjà, mais ça ne veut pas dire que vous les appliquez, n'est-ce pas?

 

Je ne veux pas dire que ce sera facile à réaliser et à intégrer tous les jours, je n'y arrive pas toujours non plus, mais, il est fondamental de les connaître et de les appliquer aussi souvent que vous pouvez, car chaque repas est important pour votre corps, il vous fournit l'énergie vitale de tous les jours.

 
 

Bien choisir ses aliments

Magez Bio ou agriculture raisonnée! Les aliments Bio ne sont certes pas parfaits, mais c'est le choix le moins pire que vous pouvez trouver! La plupart des produits issus de la filière industrielle - et c'est valable aussi pour les fruits et légumes - sont fortement traités et dépourvus des micronutriments dont le corps à si besoin (traitements chimiques, lavages à l'eau de javel, irradiation, stockage prolongé au froid, remplis de coservateurs, additifs et stockés dans des emballages en plastiques...)

mais il faut aussi limiter les aliments transformés - industriels ou bio! Plus il y a d'ingrédients, plus c'est difficile pour votre corps de faire le tri dans ce mélange et d'en extraire les bons éléments. Ceci est évidemment valable pour tous les plats préparés et qui regorgent d'ingrédients inutiles et des fois même néfastes pour le corps (sucres cachés, additifs en tout genre, trop de sel,...), mais aussi pour vos plats du quotidien :

 

Manger simplement

Préférez toujours une combinaison simple : Poisson + légume simple + céréale au lieu de : Croquettes de poisson + gratin de légumes + riz cantonnais

Votre énérgie quotidienne provient de l'énergie que vous apportent vos aliments, préférez donc le bio et les productions de proximité.

Une feuille d'épinard ayant poussé au mois de décembre à coté de chez vous est parfaitement adaptée pour pouvoir résister aux températures réduites de cette saison. Elle contient donc tous les nutriments adaptés vous permettant de résister vous aussi à l'hiver. A l'inverse, prenez une mangue rafraichissante, cueillie avant maturité dans un pays chaud et ayant voyagé pendant des jours dans un camion réfrigéré, traitée pour être plus grande et qu'elle ne pourrisse pas. Imaginez le froid qu'elle apportera à votre corps, alors même que celui ci a déjà besoin de mobiliser toutes ses ressources pour lutter contre les rigueurs hivernales.

 

Prendre le temps de manger

Accordez-vous du temps pour bien manger et pour mettre en route la digestion.

Avaler votre repas en un temps record en ne mastiquant rien correctement ne vous servira qu'à perdre de l'énergie (voir la digestion). Accordez à votre corps le temps nécessaire pour bien faire son travail, donc pas de sport, ni de piscine, ni de travail directement après manger.

 

 

La bonne température

Votre estomac a une température constante de 37° et chaque élément qui y entre doit être réchauffé ou refroidi à cette température. La Digestion d'un aliment cru demande jusqu'à 16 fois plus d'énergie digestive à votre corps qu'un plat cuit! de l'énergie que vous pourriez utiliser pour réfléchir, travailler, faire du sport, faire l'amour, jouer avec vos enfants...

Comme vous l'avez découvert dans la digestion, votre estomac fait macérer les aliments, comme lorsque vous les faite cuire dans une casserole. Un riz déja cuit et bien chaud lui demande donc moins d'efforts à digérer qu'une feuille de salade crue et bien fraîche, qui lui demande double travail : la réchauffer et la cuire avant la macération.

Manger une grosse glace en dessert, c'est comme jeter des glaçons dans l'eau des pâtes : ça arrête la cuisson et il faut tout réchauffer.

Préférez les aliments cuits et chauds, même en été, et surtout quand vous souhaitez maigrir !

Bien boire

Votre estomac c'est comme une casserole dans laquelle vous préparez un mijoté. 

Pour tous les mijotés c'est pareil: on chauffe l'huile, on mets les aliments, on les saisit bien chauds dans l'huile, on les fait sauter un moment, puis on couvre de liquide pour laisser mijoter pendant un moment.

Votre estomac fonctionne pareil:

Imaginez que vous mettez les liquides dans l'huile avant d'avoir saisi les aliments... ça ne donne pas le même résultat, n'est pas ? On perd la chaleur, le goût du sauté et les aliments flottent dans l'eau tiède... C'est pareil si vous buvez beaucoup en début de repas et c'est pire si c'est froid évidemment.

Laissez votre estomac saisir correctement les aliments, puis couvrez avec une bonne tisane chaude en fin de repas et laissez mijoter..

 

Manger consciemment

Vous êtes maître de votre corps, personne ne le nourrira à votre place. Prenez-en soin, vous n'en avez qu'un seul.

Ne prenez pas seulement le temps de bien manger, essayez aussi de bien mastiquer. Les chinois disent qu'il faut boire les aliments solides et macher les aliments liquides. Ce qui veut dire se rincer la bouche avec chaque cuillère de soupe et (idéalement) chaque bouchée doit être mastiquée 30 à 50 fois. Bon, j'ai essayé, laissez tomber ! Faites 15 fois, ce sera déjà très bien. Au moins quelques bouchées quand vous y pensez... c'est totalement contraire à nos habitudes et difficile à intégrer, mais ce sera une bonne habitude à prendre, pensez y!

L'équilibre acido-basique

Le PH de votre sang est de 7,4. S'il ne change ne serait-ce que de 0,1 point, on meurt. Le challenge quotidien de notre corps est donc de maintenir ce PH quoi qu'on mange.

Je vous donne un petit aperçu des aliments qui sont acidifiants : viande et poissons, produits laitiers, sucres, farines blanches, plats préparés, gateaux, céréales du petit dèj, fruits, jus de fruits, tomates, asperges, aubergines... donc environ 90% de nos aliments au quotidien. Les "bases" sont fournies d'une part par notre alimentation et de l'autre par notre corps en quantité limitée (la bile a un PH de 7,6 à 8,6). S'il n'y a pas assez de bases dans notre alimentation et que notre corps a épuisé les siens, il attaque les dépots de réserve en minéraux (très basiques): les os. Résultat: ostéoporose et autres dégénérescences sympathiques....

ll faut donc apporter un maximum de bases par notre alimentation, afin de décharger le corps.

 

Ne jamais sauter un repas... et surtout pas le petit déjeuner!

Les fonctions énergétiques du corps sont divisées en deux grandes parties: l'énergie vitale (entre 4h et 16h) et l'énergie régénérative (entre 16h et 4h). Pendant la période vitale, nous devons nourrir nos organes vitaux pour que notre corps puisse se revitaliser la nuit. 

Pendant la nuit, votre corps a fait le ménage dans vos intestins. Ces derniers sont donc prêts à être vidés le matin. Après, le corps a besoin d'une nouvelle portion d'énergie pour bien commencer la journée et nourrir les organes dès le lever. Si vous sautez le petit déjeuner, vous mettez votre corps en carence énergétique, que bien souvent vous essayez de rattraper le soir. Mais si vous mangez tard le soir, non seulement vous n'avez pas assez d'énergie vitale la journée mais en plus, vous encombrez votre corps pendant sa période de récupération. Résultat: vous n'avez pas faim le matin, car le système digestif n'a pas terminé son travail. Et puis c'est reparti...

Si vraiment vous souhaitez faire un jeûne intermittent, faites-le le soir, ça permettra de décharger le système digestif et de garantir un bon sommeil.

 

Instaurez le 80% - 20%

80% de repas raisonnables et nourrissants pendant lesquels vous privilégiez la « saine-attitude » en suivant les règles ci-dessus. Suivre ces règles ne veut pas dire se restreindre de plaisir : prenez en quantité, mettez du gout, des épices, de la découverte culinaire (mangez indien, vietnamien, libanais, marocain, végétarien, végétalien, chinois, japonais, italien…). Apprenez à cuisiner différemment ou à cuisiner tout court. Mangez différemment.

20% de repas de transgression à ces règles. Manger est un plaisir et doit rester un plaisir ! Changer son alimentation ne fonctionne pas si vous le faites à contre cœur. Gardez vos plaisirs : allez au resto, prenez entrée, plat, fromage, dessert, vin, apéro, digestif… mais faites le bien ! Ça ne sert à rien de vous commander une salade de fruits - par mauvaise conscience - après votre cassoulet. Profitez. De toute façon, votre corps sera surchargé. Pensez à prendre un petit digestif haut en alcool pour soutenir votre feu digestif.

Nina Voit 

Praticienne en Médecine Chinoise

2bis, rue François Couperin - 94440 Santeny

06 62 62 01 89

  • Facebook