La flore intestinale ou le deuxième cerveau

La flore intestinale

L'intestin est le plus grand système immunitaire de notre corps. 70% de toutes les cellules immunitaires y sont présentes et plus de 100 millions de cellules nerveuses recouvrent notre tube digestif. 95% de l'hormone du bonheur - la sérotonine - est produite dans ce "second cerveau". Un intestin sain avec une flore intestinale intacte et diversifiée est la condition préalable la plus importante pour la santé et le bien-être.

 

La flore intestinale en équilibre synthétise non seulement les micronutriments issus des aliments que nous mangeons au quotidien, mais nous protège également des germes indésirables en formant une barrière immunitaire. Responsable de cette « super protection » universelle sont les bactéries intestinales. Constituée de nombreuses souches différentes qui colonisent la muqueuse de l'intestin, la flore aide le corps dans l'absorption des nutriments importants, tout en gardant les envahisseurs tels que les bactéries ou les virus à l’écart. Elle est constituée d'un nombre incroyable de microorganismes (levures, ferments, bactéries, virus...) qui colonisent notre tube digestif. Son poids total peut varier de 2 à 5 kg et on estime qu'elle contient environ100.000 milliards (!) de Microorganismes. Leur ADN cummulé présente plus de génome que celui de notre propre corps! Cette flore est acquise au cours de notre vie, car nous naissons "vierge" et dépourvus de flore qui se constitue à partir des organismes que nous rencontrons au cours de notre vie et la première est la flore vaginale de notre maman… Donc, quand un bébé naît par césarienne, la première flore qu'il rencontre est celle de l'hôpital.

Cette cohabitation est bénéfique pour toutes les parties. Les bactéries vivent et survivent à l'intérieur de notre organisme, nous les nourrissons au quotidien avec nos aliments et ils nous permettent en contrepartie d'assimiler les nutriments et substances de notre bol alimentaire. C'est donc une symbiose parfaite!

Chaque flore intestinale est sujet-spécifique, un peu comme une empreinte digitale - il y en a pas deux pareils. Elle se forme et reconstruit avec ce que nous mangeons et vice versa: quand nous privilégions un certain type d'aliments comme le sucre par exemple, la flore qui se nourrit de sucre, va grandir et demander encore plus de sucre pour se nourrir… il en va de même pour les protéines animales ou les légumineuses. Une alimentation déséquilibré entraine donc une flore déséquilibré mais en reprenant un régime plus sain, la flore se régénère aussi assez rapidement. 

Nous pouvons nourrir notre flore en prenant des probiotiques et pré-biotiques, mais nous la nourrissons surtout à travers les voies "naturelles":  légumes et fruits peu lavés, saletés sur nos main et dans nos maisons, germes rencontrés à l'extérieur… On dit qu'un enfant a besoin de 100 rhumes pour forger son système immunitaire, donc laissez-le sucer des cailloux et ramasser son bout de pomme par terre, sa flore en sortira renforcée.

Les micro-organismes intestinaux feront ensuite le tri entre déchet et nutriment ré-utilisable qu'il transformera en une substance assimilable par le corps et qui passer à travers la barrière intestinale dans le sang. Notre système immunitaire dépend donc de la capacité de notre flore à faire les bons choix ainsi que de l'état de la membrane intestinale qui est nourrit, lubrifiée et protégée par cette même flore.

 

L'alimentation industrialisé d'aujourd'hui devient de plus en plus difficile à assimiler par notre corps - d'une part parce qu'elle est ultra-transformée et plus reconnaissable comme aliment par nos bactéries et d'autre part parce qu'elle est hautement stérilisée ne laissant aucune chance de survie aux bactéries, mêmes saines, notre flore ne peut donc plus s'enrichir de l'extérieur et meurt petit à petit d'"inceste". La symbiose devient alors une dysbiose intestinale.

 

Ce bol alimentaire non transformé devient ainsi une charge pour notre organisme qui intoxique lentement le métabolisme, le sang et les chairs. D'autres facteurs endommagent aussi la flore comme le stress, le chlore et le fluor, le sport intensif, les polluants et additifs, les antibiotiques et médicaments. Apparaissent alors des problèmes de transit, diarrhée, gaz et rots, candidose, distension et douleurs abdominaux qui entraînent des carences en micro-nutriments, des problèmes hormonaux et de peau, la fatigue chronique, des allergies, une réponse immunitaire faible, des infections et inflammations chroniques et à long terme toutes les maladies dégénératives: pb cadio-vasculaires, rectocolite hémorragique, diverticules, Crohn, cholestérol, diabète, maladies auto-immunes et cancer.

Coté Psy

Le gros intestin n'est pas seulement un endroit d'extraction de micro-nutriments, mais aussi une énorme plateforme chimique qui produit et régule avec précision au moins 40 neurotransmetteurs. 100 millions de cellules nerveuses entourent le tube digestif - plus que dans la moelle épinière. Ce «second cerveau», comme l'ont découvert les neuroscientifiques, est à l'image de notre cerveau - les types de cellules et les récepteurs sont exactement les mêmes. Nous parlons même d'un troisième système nerveux. Ce "système nerveux entérique" envoie beaucoup plus de signaux au cerveau qu’il n’en reçoit. Il peut tomber malade et développer des névroses. Il sent, pense et se souvient et nous laisse intuitivement décider «avec le ventre».

 

Cette plus grande accumulation de cellules nerveuses à l'extérieur de la tête accomplit encore plus que le travail digestif - déjà très complexe. Ce deuxième cerveau est un garant de survie pour le corps et l'esprit. C'est une source de substances psychoactives associées aux humeurs, telles que la dopamine, les opiacés et la sérotonine, qui ont un impact important sur notre cerveau et notre psyché. Par exemple, 95% de la sérotonine - qu’on nomme aussi l’hormone du bonheur - est synthétisée et stockée dans le colon.

Un colon pollué, n'a donc pas seulement un impact sur notre santé physique mais aussi sur notre mental. Sur le fond d'un intestin encrassé se développent dépression, insomnie, bipolarité, manque de concentration, fatigue mentale, anxiété, stress, tocs et tout autre forme de déséquilibre psychique traité par des médicaments chimiques qui empirent notre état et nous nous retrouvons dans une spirale qui nous tire inévitablement vers le bas.

Nettoyer son colon n’apparente alors pas seulement à nettoyer son corps mais aussi à lester le ballast psychologique qui nous encombre depuis des années pour faire de la place au bonheur et la sérénité.

L'importance de la santé des intestins

Évidemment, il existent tant d'autres source de maladie qui peuvent atteindre notre santé: les bactéries et virus, les accidents, le climat, les toxines et polluants, un choc psychologique ou un drame personnel... tout ne dépend pas de nous, mais sur le fond d'un corps en équilibre, notre système immunitaire se défend plus efficacement, les tissus se régénèrent plus vite, nous sommes plus résistants au froid et plus endurants dans nos efforts. Une mauvaise nouvelle sera accueillit avec plus de sérénité et de calme...

 

Notre santé physique et psychique se décide à l'intérieur de notre corps et dépend alors que de nous et notre alimentation. La bonne nouvelle c'est que le chemin inverse est possible! Certes, il nous demande de changer, d'aller à contre courant et de renoncer à certaines de nos habitudes, mais n'est pas préférable de se priver de certains péchés que de vivre sous la menace d'une mort probable d'un cancer?

Lors de mes Cures régénératives de l'intestin, je vous propose un nettoyage complet du système digestif afin d'éliminer les vieux dépôts pour créer un milieu propice à l'implantation d'une flore saine sans détruire l'ancienne, car le secret de l'équilibre n'est pas d'éliminer le "mauvais" (qui fait partie de l'équilibre) mais d'augmenter le "bon". Ainsi le corps trouve un nouveau élan et un nouveau départ pour reconstruire un santé stable de l'intérieur. Mais comme il ne suffit pas de presser le bouton "reset", je vous apprends à mieux manger, mieux vous nourrir pour retrouver une énergie nouvelle qui vous aidera à maintenir un état de santé tout au long de votre vie. La cure rééquilibre ainsi non seulement la fonction digestive mais aussi le fonctionnement neuronal de notre corps et de notre psyché !

Je vous laisse regarder sur cette petite vidéo des images de coloscopies qui nous font découvrir à quel point un organe peut être encrassé et ça après déjà 1 lavage préparatoire à la coloscopie! J'espères qu'elle vous feront prendre conscience comment nous pouvons nous intoxiquer au quotidien et rester sous l'emprise d'un déséquilibre interne prononcé sur lequel il me paraît impossible de construire une bonne santé physique et mentale.

Nina Voit 

Praticienne en Médecine Chinoise

2bis, rue François Couperin - 94440 Santeny

06 62 62 01 89

  • Facebook