Le Yin et le Yang

Un principe fondamental dans mon approche au corps

Nous sommes tous très différents dans nos comportements, nos corps ou notre façon de penser. Mais il existe malgré tout deux grandes lignes qui nous régissent: Le Yin et le Yang. 

En quoi est-il utile de savoir si vous êtes plutôt l'un ou l'autre?
Toute vie est régit par une alternance de deux extrêmes : le chaud et le froid, la nuit et le jour, le féminin et le masculin... Mais l'un ne peut exister sans l'autre et l'un sans l'autre est en déséquilibre. Car même si vous préférez la chaleur et le jour, vous ne pouvez pas vivre non plus à 50° au plein soleil pendant tout le temps, autant que vous n'apprécierez pas la nuit polaire pendant toute l'année. Ainsi votre corps et votre être ont aussi besoin de cet équilibre pour être en harmonie. Mais souvent, notre corps perd cet équilibre et penche trop vers l'un ou l'autre des extrêmes et accumule peut-être du surpoids (Yin) ou du stress (Yang). 

L'un n'est pas mieux que l'autre, l'équilibre est tout. Si vous voulez avoir un corps en bonne santé, vous devez savoir comment équilibrer votre corps au quotidien ou comment pallier à des situations exceptionnelles à travers ton assiette.

Le Yin s'exprime dans: La nuit, la fraicheur, la lune, le calme, le repos, la douceur, la rondeur, le yin est introverti
Les fruits, les légumes et herbes, les douceurs et céréales, surtout quand elles sont transformés en farines, les boissons sucrés et les laitages; l'alcool doux

 

Le Yang s'exprime dans : Le jour, la chaleur, le soleil, l'activité, la force, la ligne, le yang est extraverti
Les épices, les huiles et les protéines animales: viande, poisson, charcuterie, l'alcool fort

 

Pour savoir de quoi est fait ton corps en ce moment (car tout est toujours en mouvement), je t'invite à faire ce petit test pour te situer et profiter de quelques conseils d'équilibre! Et puis t'inscrire sur la newsletter, car je suis en train de construire des programmes et menus spécifiques pour les différents types afin de les aider à retrouver leur pleine santé! (poids, douleurs, selles, digestion, respiration, fatigue...)

C'est parti!

(Vas bien jusqu'en bas de la page, il y a beaucoup d'info encore après les résultats du test!)

Résultats:

Nous sommes tous un peu de tout, mais il y a toujours un aspect qui s'affirme plus que els autres et c'est celui là qui vous caractérise le plus. JE vous invite à lire surtout votre N°1 mais aussi le N°2 pour comprendre et déterminer quel est l'aspect que vous devriez le plus équilibrer pour retrouver l'harmonie.

La Personne Yin

1a.png

Le Yin se caractérise par son calme, ses rondeurs et son phlegme. Contrairement au Yang, très actif, il a besoin de calme, d'introspection, de temps, de sommeil et de régularité. Ce sont des personnes agréables, équilibrées et stables qui expriment rarement leur stress et ont tendance à le garder pour eux. Elles sont introverties, souvent casanières et aiment la routine. Leur douceur est maternel et enveloppant 

Les corps Yin sont généralement froid ou frileux. Ils sont plus facilement ronds ou en surpoids ce qui est lié à la lenteur de leur métabolisme par le froid humide qui ralentit les transformations créant ainsi des accumulations d'eau ou de gras mou.

Leur corps a besoin d'augmenter fortement son feu interne pour équilibrer la relation eau - feu. L'absence de feu se caractérise par des sensations de froid et des difficultés à assimiler le bol alimentaire: désagréments digestifs, selles molles, urines fréquentes et fatigabilité.

Ce manque d'énergie est souvent compensé avec une augmentation de la consommation de produits doux, voir sucrés. Les personnes Yin aiment généralement le pain, les pâtes, les fruits et les douceurs.

Généralement, les personnes Yin ont du mal à se motiver pour une pratique sportive régulière dès qu'elle demande un peu trop d'effort ou de cardio. Elles sont souvent attirées par les activités dans l'eau (nage, aquagym) car la l'eau les aide à supporter le mouvement qui devient plus facile. Malheureusement, ces activités aggravent leur état Yin.

Généralement, le Yin a plutôt des douleurs sourdes, diffuses et supportables même si elles sont souvent chroniques. Le yin se plaint plus facilement que le Yang. 

Pour équilibrer leur trop plein de yin, elles doivent augmenter la part de yang dans leur alimentation et leurs hygiène de vie.

Pour aller mieux, les personnes yin devraient réduire les féculents et les produits à basse de céréales et les sucres mais aussi tout ce qui est froid (sortant du frigo), cru (crudités, fruits, salade, sushi), congelé (glace, produits congelés) ou humidifiant (sucre, produits laitiers, pain ou pates blancs, gâteaux) mais aussi les légumineuses qui sont cuits dans beaucoup d'eau (yin).

Manger chaud et cuit, boire chaud est leur levier incontournable.

Le Grand Yin: 

2.png

Est généralement rond et doux avec probablement un surpoids ou des problèmes de rétention d'eau. Leur manque de feu digestif n'arrive plus à d'évaporer l'eau qui stagne à l'intérieur et qui finit par déborder et envahir chaque interstice de leur corps (cf vidéo sur le feu digestif!). Cette eau a tendance à s'accumuler en bas du corps (normal, l'eau froide est lourde) et à refroidir les pieds et les jambes. Cette état les rend flegmatiques et peu motivés à l'effort physique. Comme la douceur du Yin, leurs désagréments physiques sont souvent sourds, supportables et chroniques mais pas très handicapants. Leur manque de feu digestif les rend vulnérable aux problèmes digestifs comme les selles molles, la constipation par ralentissement, les remontées acides par stagnation et leur appétit reste finalement faible par rapport à leur volume du corps. Elles peuvent prendre du poids juste en mangeant de la salade (parce que c'est cru et froid) ou en regardant un morceau de chocolat. 

Le grand Yin souffre en général de la blessure de l'humiliation ou de la trahison. 

Le petit Yin

1.png

Contrairement au grand Yin, le petit Yin a moins de problèmes de poids, mais souffre de froid interne. Sa difficultés à se réchauffer lui procure les extrémités froides, voir congelés (syndrome de Reynaud), une aversion pour le vent (froid surtout) et des muscles un peu crispés. Mêle si elles accumulent moins d'eau, leur corps a autant de difficultés à assimiler le bol alimentaire et en extraire l'essence nutritive dont résulte souvent un "vide de sang" (le sang est yin, expliqué dans cette vidéo sur les femmes) avec des fourmillements des extrémités, une vue voilée ou déficiente, des vertiges, des difficultés à s'endormir ou des bleus faciles voir spontanés. Ces personnes sont émotionnellement mois stables et plus facilement à fleur de peau ou émotives, car il leur manque de yin "sain" et le yang des émotions les emporte alors facilement. Elles peuvent se dire "être addict" au sucre, qui détend les états de stress.

Leurs désagréments corporels peuvent être plus fortes car la douleur (yang) prend le dessus dans leur "petit" corps (yin). Souvent, l'étage médiane ou inférieur est touchée : colopathies, douleurs digestives, ballonnements, douleurs de règles, problèmes urinaires, selles en alternance... 

Les petits Yin souffrent plutôt de la blessure de l'abandon ou de l'injustice.

Ce que le Yin doit équilibrer dans son alimentation: 

Au petit déjeuner, les féculents et le sucre est à proscrire (genre tartine confiture jus ou fruit) au profit de plus d'aliments yang: Protéines, gras et boissons chaudes.
Au déjeuner et au diner, il faut privilégier les protéines, les épices et la texture croquante, même un petit (!) verre de rouge ou un digestif amer (1 cuillère à soupe est suffisante) sont des aides précieuses pour augmenter le yang. 
En général, la personne Yin devrait boire chaud : thés et tisanes ou eau chaude (si, si)

Les cuissons qui amènent plus de chaleur dans le corps sont: griller, sauter, mijoter, cuire au four, flamber

Les épices réchauffants et piquants seront indispensable sur l'assiette du quotidien. (cannelle, clou de girofle, curry...)

Pour perdre du poids ou lutter contre leur tempérament phlegmatique, les personnes Yin devraient faire de l'activité physique douce mais tonique plus régulièrement pour activer leur Yang (marche, vélo, hatha yoga, arts martiaux, danse, équitation...

La bouillotte est la meilleure amie de la personne Yin. Elle devrait l'utiliser tous les jours sur les zones froides ou douloureuses. 

La personne Yang

3.png

Le Yang se caractérise par son activité et son mouvement permanent. Contrairement au Yin, plutôt flegmatique, il a besoin d'activité et déteste la routine. Son caractère extroverti et animé est plus facilement stressé ou irritable et il exprime facilement son trop plein d’émotions en levant la voix. Le Yang aime être dehors ou occupé. Leur joie de vivre est contagieux et entrainant.

Les corps yang sont généralement secs, musclés et plutôt minces car ils brulent tout instantanément. Leur feu interne est parfois trop fort et a tendance à trop assécher les liquides et mettre ainsi les tondons, la peau et l’estomac et les poumons en difficulté. 

Pour équilibrer leur excès de Yang, elles doivent augmenter leur part de yin dans leur alimentation et leur hygiène de vie pour amener de la douceur et de la fraîcheur. L’absence de l’eau leur donne des sensations de chaleur digestive, des gingivites ou des selles sèches.

Généralement, les personnes Yang ont plutôt besoin de se freiner et de trouver des moments régénérants - qui les ennuient généralement.  Ils préfèrent se dépenser par le sport parfois extrême et endurant car leur énergie semble inépuisable. Malheureusement, ces activités soutenues ont tendance à léser leur énergie vitale et de les basculer vers le petit yin sans qu’ils s’en aperçoivent.

 

Les douleurs Yang sont plutôt ponctuelles et fortes : sciatique, claquage, tendinite, -« ites » (états inflammatoires aigues) ou douleurs cuisantes sont expression de leur trop plein de feu. Le Yang se plaint quand la douleur devient insupportable, car il se voir comme un warrior.

 

Le Yang a un bon coup de fourchette, car leur corps brûle tout ! Les désagréments digestifs sont plus rares et ils sont plus tendance à l’insomnie dû à leur sur-activité qui peut durer jusqu’à tard dans la nuit. Pour équilibrer leur trop plein de yang, elles doivent augmenter leur part de Yin dans leur alimentation et leur hygiène de vie.

 

Afin d'aller mieux, les personnes Yang devraient réduire leur consommation de viande (rouge, blanche, charcuterie), les protéines animales (fromage, œufs), l'alcool sous tous ses formes et les épices forts car l'acidité produite par la digestion de ces produits nuit aux chairs du corps et leur fort pouvoir réchauffant assèche les tissus. 

 

Le grand  Yang

Sans titre.png

Présente généralement une accumulation du poids plutôt au niveau du ventre et de la poitrine même si son corps reste tonique et musclé, leur ossature est robuste. Leur surpoids résulte plutôt d’un excès réel de nourriture trop riche (gras, viande, alcool) ou qui est mal assimilé. Comme le Yang brule tout depuis qu’il est tout petit, quand l’énergie du feu diminue avec l’âge ou est lésé par le trop plein de nourriture froide qui ralentit le métabolisme, le bol alimentaire finit par stagner et à s’accumuler en haut du corps (la chaleur monte) et peut créer des pathologies digestives « chaudes » : brulures d’estomac, acidités, selles odorantes et collantes avec des saignements ou des glaires épais dans les poumons. Le grand yang aime la viande qui acidifie tout son corps et l’expose à des maladies dites « de civilisation » : hypertension, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires, polypes intestinaux ou cancer colorectal.

Même avec du surpoids, le grand Yang reste actif et peut effectuer des travaux lourds et physiques car son corps est résistant et fort.

Le grand Yang souffre généralement de la blessure de la trahison ou de l’humiliation.

Le petit Yang

3.png

Contrairement au grand Yang, le petit Yang a moins de problèmes de surpoids, mais a du mal à prendre de la matière. Son physique est sec et tendineux mais bien musclé. Son ossature est solide et sa silhouette sportive. Ses tissus, muscles et tendons peuvent être secs et cassants. Comme le petit Yin, le petit Yang peut souffrir de « vide de sang » (explication dans cette vidéo) mais la cause est plutôt l’épuisement des liquides par un trop plein d’activités ou de transpiration. Le petit Yang est vif et rapide physiquement et peut aussi être facilement emporté par ses émotions. L’irritabilité et le stress hyperactif l’empêchent souvent de s’endormir, car elles manquent le calme du yin pour les détendre. Elles peuvent se dire "être addict" au sport, qui détend leurs états de stress.

Leurs désagréments corporels peuvent être fortes car la douleur (yang) résonne avec leurs corps yang. Moins enclin aux désagréments digestifs, elles souffrent de cystites, de tendinites, de migraines ou d’états inflammatoires aigues et de problèmes neurologiques ou d’hypertension.

Les petit Yang souffrent plutôt de la blessure de rejet ou de l'injustice.

Ce que le Yang doit équilibrer dans son alimentation: 

Avec des repas plus réguliers, il devrait introduire plus de légumes, fruits et légumineuses dans ses plats et assaisonner plutôt avec des herbes fraîches qu'avec des épices. 

Les céréales complètes, les poissons, les protéines végétales (tofu, seitan, tempeh...) et les graines germées lui apporteront les liquides nécessaires pour nourrir ses muscles et tendons (les cheveux, la peau, les yeux...)

 

Les cuissons yin comme la cuisson à la vapeur, au wok, blanchir ou à l'eau préserveront mieux les nutriments et réduiront l'apport en chaleur. Il faut néanmoins faire attention à ne pas tomber dans le piège du tout cru qui demande trop d'énergie au feu digestif et nuit à long terme à la personne yang. Si la personne Yang est en surpoids, c'est souvent lié à une suralimentation trop riche en viande, gras et sucre ou alcool. En réduisant les quantités et en changeant l'alimentation, les kilos tomberont tout seuls.

Pour calmer un peu leur tempérament actif, les personnes Yangs pourront aider la régénération de leur corps avec des sports plus doux comme le yoga, le Qi Gong, stretching, méditation ou relaxation.

Tu es les deux - ou presque

Comme beaucoup d'entre nous, ton corps ne penche que de peu d'un coté de la balance, ce qui ne veut pas dire que tu ne peux pas avoir les problèmes de l'un ET de l'autre comme par exemple un léger surpoids malgré ton physique et ton activité yang ou le caractère doux du yin et une incapacité à prendre du poids.

Pour équilibrer ton alimentation, je te conseille de te référer aux deux autre résultats pour comparer à quel endroit tu pourrais avoir des excès ou des déséquilibres. Par contre, si tu tends vers le surpoids, je te conseille fortement de t'orienter vers l'alimentation de la personne Yin, sauf si ton surpoids est lié à une suralimentation et  des excès alimentaires. Dans ce cas, les kilos vont tomber tout seules avec une alimentation pour les personnes Yang. 

L'alimentation idéale pour la personne mixte, c'est la cuisine des 5 éléments (voir mon livre de cuisine), car elle est très équilibrée et permet de nourrir chaque partie du corps tout en remédiant à tous les désagréments physiques comme les problèmes digestifs, respiratoires ou fonctionnelles, les douleurs corporelles, les problèmes de sommeil ou des maladies dégénératives. La personne mixte doit surtout apprendre à écouter son corps pour reconnaître ses besoins pour se rééquilibrer au quotidien. 

Tous les sports exercés avec modération lui seront bénéfiques. 

En général les mixtes devraient faire attention à préserver leur feu, donc à manger chaud et cuit et à boire chaud, à se couvrir les pieds et la tête quand il fait froid et tempérer leurs trop plein d'émotions (souvent causé par la disharmonie entre le Yin et le Yang à l'interne).

Cet article t'a plu? 

Alors je t'invite à le partager sur les réseaux ou par mail avec ta famille, tes amis ou patients ! Car pourvoir nous situer dans nos besoins nous aidera tous à se sentir mieux et pouvoir prendre en compte nos spécificités lors d'un régime ou un changement alimentaire!