"Comment allez-vous?" - Vos selles parlent de vous!


Savez vous, donc, d’où vient cette expression ? Elle remonte apparemment aux environs de la Renaissance et, à cette époque, elle signifiait "Comment allez vous à la selle ? "

Car il faut savoir que la qualité des selles et des urines étaient alors extrêmement importantes, étant signes de bonne ou de mauvaise santé ... Il était donc fort poli de se soucier de la forme de son interlocuteur ou de son interlocutrice, en lui demandant comment il, ou elle, avait fait ses besoins le matin.

Il est vrai qu’à cette époque, les rares cabinets de toilettes publiques (tout comme dans les thermes publics chez les romains et grecs (ou les toilettes publiques en Chine encore en 2019...) étaient très encombrés et les besoins se faisaient en commun, les discussions et confidences allant bon train, rythmées par les allées et venues, alors que les selles des « grands hommes » étaient mirées quotidiennement par le médecin royal, qui examinait le contenu des chaises percées, et qui déclarait qu’un « dérèglement de boyaux » pouvait être fatal.


Alors pourquoi nous nous sommes désintéressés au fil des siècles de cette "information"?

Les selles sont un moyen de diagnostique instantané de l'état intérieur de votre corps (tout comme les urines, les crachats, le sang des règles, les pertes vaginales, les transpirations, la salive...) pourquoi donc ne pas les valoriser à leur juste valeur?


Aujourd'hui, les considérations pour nos excréments se résument à des problèmes comme la diarrhée ou la constipation chronique, les saignements ou les maladies du colon, comme la maladie de Crohn, la rectocolite ou le cancer... mais ces pathologies sont déjà le résultat d'un dérèglement de longue date.


En médecine chinoise, la question des selles est abordé à chaque consultation, car leur aspect donne des informations précieuses sur l'état des santé du patient. Alors qu'en médecine moderne, on a même établi une jolie échelle - l'échelle Bristol- avec les différents types de selles... c'est juste que plus aucun médecin ne s'en soucie en consultation et ne sait probablement pas correctement l'interpréter.


Vos selles peuvent être comme des billes, moulés, dures ou morcelés molles... mais ça veut dire quoi sur l'état des vos intestins?


Franchement, jamais aucun médecin m'a posé cette question: "Comment sont vos selles?" sauf bien sur si je consulte pour ça...


Alors imaginons que je lui dis: "j'ai des selles dures en billes très difficiles à évacuer et j'y vais que tout les 3 jours et ça depuis des années" - il va me dire: "Buvez plus d'eau" ou avec un peu de chance: "Augmentez vos apports en fibres", mais la plupart du temps, il va me prescrire un laxatif... et si j'ai une diarrhée, ce sera du Smecta ou du Immodium... mais il ne va pas forcément se soucier de l'origine du problème.


Alors c'est quoi une selle parfaite?

La Ferrari entre les selles c'est le Type 4. Une belle saucisse lisse qui est évacuée le matin dès le lever sans le moindre effort et elle ne laissera presque aucune trace sur le papier toilette et ne collera pas à la cuvette. Elle ne flotte pas dans l'eau et sera de couleur dans les teintes de brun, ni trop claire ni trop foncé et n'a presque pas d'odeur. Il peut y avoir entre 1 et 2 selles par jour.


(Rassurez-vous, la plupart des personnes que je rencontre en cabinet n'ont pas de Ferraris non plus... ;o)


Et ça veut dire quoi, si mes selles sont différentes?

Evidemment, nos selles dépendes de ce que nous mangeons et sont variables dans tous leurs aspects. Il faut être vigilant, si vos selles sont déréglées de manière régulière, voir chronique. Je vous donnerai ci-dessous un petit aperçu des dérèglements tels qu'ils sont vus par la médecine chinoise avec des petits astuces pour remédier à vos problèmes de selles.


En gros le dérèglement peut se manifester de différents manières:

  • Consistance: trop dures ou trop molles

  • Fréquence: trop rares ou trop fréquents

  • Odeur: odeur forte, l'absence d'odeur est signe de bonne santé intestinale

  • Évacuation: difficile, douloureuse ou impérieuse (difficultés à les retenir)

  • Douleurs lors de la selle (avant, après, pendant)

  • Couleur: trop claire, trop foncée ou carrément bizarre: grise, blanche, verte, jaune, noire...

Voyons donc un peu en détail la signification de ces dérèglements avec quelques astuces pour les améliorer au quotidien.



1. Consistance:

Les selles sont constituées de tout ce que votre corps n’est pas parvenu à absorber : Les restes de nourriture et les substances produites par votre organisme et rejetées dans l'intestin : bile, sucs du pancréas, cellules mortes du sang, de l’épithélium intestinal (la couche de cellules qui tapissent l'intérieur de l'intestin), bactéries intestinales, …

Elles sont entourées d'une gaine de mucus gluant et si les selles stationnent trop longtemps dans l’intestin, le mucus disparaît et elles se dessèchent.

En moyenne, il faut 16 heures au produit de la digestion pour traverser l’intestin avant d’être expulsé. Au cours du voyage, l’excès d’eau est absorbé par l’intestin pour fournir au rectum de la matière fécale plus compacte. Cette consistance, solide mais pas ferme, permet de mieux contrôler le flux d’expulsion. La consistance de la matière fécale dépend de la vitesse à laquelle la matière a traversé l’intestin.


a) Les selles molles

On considère une selle comme molle à partir du moment ou elle se déchire en cours de route, donc sa consistance n'est pas assez ferme et se décline jusqu'à la selle li-entérique qui peut être comme de l'eau.

Des selles molles ayant encore un forme sont souvent collantes (nécessitant beaucoup de papier ou qui collent à la cuvette) et témoignent de la présence "d'humidité" dans le corps souvent causé par une consommation accru d'aliments sucrés, raffinés, industriels ou trop froides (sortant du frigo ou crus). Souvent ces personnes ont aussi des problèmes de ballonnement, de désagréments digestifs, gaz et des sensations de lourdeur et de fatigue.

Si vous voulez tester à quoi ressemble une selle molle, collante, je vous conseille la consommation d'un 1/2 pot de Nutella, le résultat sera sans appel...

Des selles molles sont le premier signe d'une baisse de la capacité digestive avec un ralentissement de la vitesse de transformation des aliments dans votre corps.

Si en plus, vos selles sont odorantes, il faut revoir votre alimentation, votre consommation d'alcool et de protéines animales dont la putréfaction dans les intestins crée les odeurs désagréables. Souvent, la flore intestinale est en déséquilibre en présence de selles molles.


Si les selles perdent leur forme, c'est un signe alarmant, car votre système digestif n'est plus capable de transformer correctement le bol alimentaire ni les liquides. Une diarrhée prolongée entraîne une carence en éléments vitaux (vitamines, oligo-éléments, et micro-nutriments) qui sont éliminés par les selles sans être absorbés par la paroi intestinale.

Les selles liquides sans odeur sont très souvent signe d'un problème de froid dans le système digestif, souvent causé par une alimentation trop riche en crudités, produits laitiers, boissons froides, fruits et produits sortant du frigo (yaourt, salade, glace, crudité,...). Sur le long terme, ces produits endommagent le "feu digestif" qui est de 37°. Manger froid et cru demande 16 x plus d'énergie digestive au corps que manger chaud et cuit et entraîne donc un affaiblissement conséquent de la capacité de transformation et du réchauffement du corps. souvent ces personnes souffrent aussi de frilosité, de pieds et mains froides, voir du syndrome du Reynaud, du nez qui coule perpétuellement, ont envie d'uriner fréquemment et se lèvent même la nuit pour faire pipi...

Pour y remédier, il faut tenir votre ventre au chaud: bouillotte après le repas, manger chaud et cuit, de préférence des plats au four, riches en épices qui chauffent, comme la cannelle, les clous de girofle et le gingembre. Aussi, il faudrait boire chaud et éliminer tous les aliments crus et froides de votre alimentation, les produits laitiers et fruits en premier, car ils rafraîchissent et humidifient trop le corps.

Une infusion quotidienne au gingembre frais râpé ou une décoction de cannelle (en bâton) pourrait vous faire le plus grand bien. Même un peu d'alcool comme le rhum, le whisky ou le vin rouge ont la capacité de vous réchauffer et d'attiser le feu digestif. En petite quantité bien évidemment!


b) les selles trop dures

si vos selles se présentent sous forme de crottes de biques, détachés ou agglomérés, c'est un signe que votre corps a tendance à manquer de liquides. Ceci ne veut pas forcément dire que vous ne buvez pas assez, mais que votre corps ne sait pas transformer ces liquides ou le bol alimentaire en fluides physiologiques... car boire trop d'eau fatigue surtout les reins et vous fait faire pipi, mai n'humidifie pas forcément les selles.

En MTC on parlera surtout de vide de sang ou de vide de Qi (énergie) voir une combinaison des deux. Si votre corps manque de liquides physiologiques (sang, lymphe, LCR, liquide synovial, salive,...) il n'en a pas non plus assez pour humidifier les intestins, les selles ont donc tendance à être sèches ou à stagner dans les gros intestin. Et si votre corps manque d'énergie, il n'aura pas assez de force pour propulser vos selles à l'intérieur des intestins, ils stagnent et s'assèchent, car c'est le rôle du Gros intestins d'extraire l'eau des selles.


Dans ce tableau, si les selles sortent facilement, il suffit d'ajuster votre alimentation ou de vous reposer d'avantage.

Mais parfois, ce type de selles est difficile à évacuer, il faut pousser fort et il n'y a pas beaucoup en quantité. La circulation n'est pas fluide et le transit long (1 jour sur 2 ou 3).


Que faire? Il faut manger chaud et cuit à chaque repas, augmenter l'apport en légumes à feuilles verts foncés (bettes, épinards, roquette, persil, coriandre...), tous les choux et baies rouges, lentilles et faire des infusions à la menthe fraîche ou aux baies de gojii.

Pour améliorer l'évacuation, vous pouvez prendre 1 c à c de psyllium blond dans un peu d'eau avant le repas ou prendre 1 verre de chlorure de magnésium par jour (1 sachet acheté en pharmacie à diluer dans 1l d'eau. Attention, c'est amer et salé au goût, mais c'est un remède miracle pour plein de choses!)

L'acupuncture pourra grandement aider à régler le fond de ce déséquilibre!


La selle dure et compacte, grosse et difficile à évacuer, témoigne d'un manque de liquides accru. Les résidus alimentaires sont ici trop condensé dans les intestins et deviennent dures, grosses et difficiles à évacuer. Souvent, il y a un transit ralenti: 1 sur 2 ou 3 jours ou plus. Il y plusieurs origines à cela :

Soit vous avez un transit très lent (vide d'énergie) où les liquides sont absorbés en trop grande quantité par le Gros intestin, parce que les selles y stagnent trop longtemps. Soit, il y a présence d'une "chaleur pathogène" dans vos intestins qui condense les liquides et les fait évaporer. Dans ce cas, on trouve souvent une faim vorace ou une envie de boire froid, voir glacé en grands flots. On rencontre ce tableau clinique en temps de forte chaleurs, chez les gros buveurs d'alcool forts et chez les personnes qui ont tout le temps chaud, même en hiver...


Pour ces personnes, il peut être bénéfique de boire 1 à 2 verres de chlorure de magnésium par jour, de prendre du psyllium blond ou 1 à 2 c à café d'huile de chanvre par jour (au repas) qui a un effet laxatif doux et qui lubrifie en plus les intestins.



2) Fréquence:

Comme vous mangez tout les jours, il faut aussi que l'éboueur du corps se vide tous les jours, ça paraît logique, non? Si vous mangez plus souvent que vous n'évacuez, les déchets s'accumulent et pourrissent dans votre corps. Faire marcher l'éboueur de manière quotidienne est donc une des meilleurs manières de prévenir la maladie. Généralement, un transit avec moins d'une selle par jour est appelé Constipation. (fréquence inférieur à 1 par jour) ou transit accéléré (plus que 2 par jour, surtout si elles sont molles)


a) La constipation

Ah, la constipation... ce mot est utilisé un peu pour tout... des selles dures, des selles ralentis et lents, un transit long, absence de selles et pleins d'autres choses. Ici, constipation veut dire: selles 1 jour sur 2 ou plus.


Un cycle d'évacuation lent montre un manque d'énergie du corps pour traiter les déchets et les faire avancer dans les intestins. Les causes peuvent être multiples: chaleur pathogène, froid pathogène, vide d'énergie, stagnation alimentaire ou d'énergie... bref, ça ne circule pas, il faut donc y remédier!

Si tous les astuces donnés au cours de cet article ne donnent pas de résultat probant, une consultation avec un naturopathe ou praticien en MTC est donc indiquée, car si le corps ne se décharge pas bien des ses toxines, la maladie s'installe facilement!!


Pour remédier au ralentissement du transit, voici une petite liste d'astuces:

  • Augmentez vos apports en fibres: légumes, céréales complètes, oléagineux et graines

  • 1 c à café de psyllium bon dans un peu d'eau 1 à 3 fois par jour

  • 1 verre de chlorure de magnésium (selles dures et grosses ou en billes)

  • 1 à 2 c à café d'huile de chanvre (selles dures et sèches)

  • 1 figue réhydraté marche mieux que les pruneaux!

  • ajoutez des graines de chia ou de psyllium ou de lin moulus dans vos aliments (soupes, müslis, légumes, potages...)


b) Le transit accéléré

Si, en occurrence, votre transit est trop fréquent (supérieur à 2 fois par jour), votre corps souffre d'un vide d'énergie! Il ne sait pas retenir les selles, surtout si la défécation est combiné avec une sensation d'urgence ou de "fuite". On trouve ici aussi les cas du prolapsus anal, des diarrhées chroniques et impérieuses et des selles qui surviennent directement après manger.

Parfois, une situation stressante peut causer aussi cet effet laxatif, voir une grosse frayeur ou une situation anxiogène qui perdure. Souvent, des douleurs accompagnent les selles dans ce cas. En MTC, on parlera alors d'une disharmonie interne entre le Foie (organe du stress) et le système digestif qui doit être réglé par un praticien avisé. Souvent, une seule séance st suffisante pour améliorer votre état.


Bien évidemment, le transit accéléré se manifeste aussi dans toutes les "atteintes externes", c'est à dire, les gastros, les coups de froids, les intoxications alimentaires et les abus alimentaires de tout genre... (si ce n'est pas déjà parti par le haut).



3) L'odeur

Une Selle "normale", "naturelle" qui est constitué d'aliments digestes pour l'homme ne sente quasiment pas et se dégrade dans la nature en quelques jours, car elle est comme de l'humus.

Mais, bon, avec l'alimentation moderne, ça devient de plus en plus difficile. Plus la nourriture est transformé, plus elle contient de déchets indigestes qui encombrent nos intestins et qui provoquent des odeurs indésirables. Notamment la viande, qui stagne trop longtemps dans nos intestins pas adaptés à sa digestion provoque la formations de toxines à travers la putréfaction qui s'opère dans nos boyaux.

Les odeurs (selles, urines, sang, crachats, transpiration...) sont toujours signe de chaleur pathogène à l'intérieur du corps, on peut le voir aussi sur votre langue qui sera rouge ou montrera un enduit jaunâtre... La chaleur peut se formé de différentes manières:

  • Excès d'aliments chauds (alcool, viande grillé, alimentation transformé, trop sucré, frit...)

  • Stagnation alimentaire dans les intestins, souvent associé à une sensation de "trop plein", de douleurs ou de remontés acides

  • Stagnation par stress, associé à des problèmes de digestion ou de sommeil

  • Infection bactérienne ou toxique (listériose, candidose, gastro, fièvre...)

  • Maladies inflammatoires ben, c'est chaud, c'est enflammé) du colon : Crohn, rectocolite, diverticulite,...

Dans ces cas, il est indispensable de changer votre alimentation et de consommer un maximum d'aliments naturels, entiers (pain = céréale transformé, donc pas entière, grain de riz cuit = entier) et bien préparés, de réduire votre consommation de protéines animales (poisson, viande surtout rouge, produits laitiers et fromages, oeufs) et d'éviter les aliments industriels et transformés.


(L'homme ne sait assimiler plus de 0,8gr de protéine animale par kg de corps... donc ça fait 48gr pour une personne de 60kg... Je vous laisse découvrir mes articles sur les protéines et les protéines végétales)


Si les odeurs persistent, une consultation chez votre médecin ET votre praticien de santé (naturo, MTC) s'impose afin de trouver l'origine de cet état inflammatoire.



4) Les douleurs lors de la selle


a) Avant la selle

Si vous ressentez des douleurs au moment ou l'envie d'aller au toilettes se manifeste, comme si vos boyaux se tordent, l'énergie du foie est stagnante et provoque des douleurs au moment la circulation se met en route (le foie est le flic au milieu du carrefour qui règle le trafic). Il est de même si cette douleur est déclenché lors d'un moment de stress... Si ces manifestation sont passagères, vous pouvez essayer des les calmer avec des infusions à la menthe ou aux boutons de roses (boutiques asiatiques).


b) Douleurs soulagés par la selle

Si les douleurs du bas ventre sont soulagés après la selle, on parle d'un tableau de plénitude, car l'évacuation, fait de la place pour le trop plein accumulé dans vos intestins et relâche ainsi les tensions. vous pouvez ressentir ce genre de douleurs même si vous allez à la selle tous les jours. Dans ce cas, une purge ou qq jours de jeûne sont très bénéfiques.

Recette de Purge: diluer 1 sachet de 20 gr de Chlorure de Magnésium (Pharmacie) dans 1 litre d'eau et boire le mélange dans la matinée (certains y arrivent en 20min ;o) et prévoir encore un peu de temps après pour pouvoir vous vider en plusieurs fois... le reste de la journée, préférez des bouillons, soupes et compotes.


c) Douleurs après la selle

Certaines personnes ressentent des crampes après avoir évacuer les selles. En MTC, cette sensation indique un "vide" énergétique du système digestif. En médecine allopathique, on va peiner à vous trouver un remède satisfaisant, à part peut être la bouillotte sur le bas ventre,mieux vaut consulter votre praticien MTC de confiance.


d) Douleurs à la défécation

Si les douleurs se manifestent localement à la sortie des selles, voir faire apparaître du sang, la lésion se trouve dans le rectum: une fissure anale, des hémorroïdes, de l'herpès ou une inflammation peuvent créer ce genre de sensation. souvent, ils sont provoqués par les selles sèches et dures, dont les remèdes sont cités ci-dessus...


Dans tous les cas de douleurs, il faut consulter votre Médecin généraliste pour écarter les problèmes sérieux mais aussi votre praticien de santé pour éradiquer la cause....



Couleurs


a) Couleur trop claire voir jaune

C'est la bile (couleur vert) digéré qui colore vos selles. Si les selles sont claires sur une longue période (ça peut arriver ponctuellement sans gravité), votre bile s'écoule probablement mal. En MTC, nous appelons ça une stagnation du Qi du foie. Elle peut être provoquée par un problème physiologique comme un calcul biliaire, la stagnation alimentaire dans les intestins ou une contrariété, du stress ou des problèmes psy... souvent, ces personnes auront aussi des difficultés à digérer les graisses (la bile, c'est comme le liquide vaisselle...)


Vert clair ou vert fluo

Digestion trop rapide : les pigments vert-jaune de la bile ne sont pas suffisamment désintégrés (antibio ou gastro)

Noirâtres

Prise médicaments ou cure de fer

Apparence comme le goudron (noires et collantes) : Saignement dans le haut de l’appareil gastro-intestinal (= sang noir coagulé : tumeur, ulcère. + odeur insupportable)

Il faut consulter de suite un médecin!


Bleu

Rarissime (= ingestion de ferrocyanure ferrique)

Rouge vif

Les selles tachées ou la présence de traces de sang visibles dans les toilettes = sang frais (saignement vers le bas de l’intestin) = hémorroïdes internes ou fissures anales.

Selles uniformément rouges : colorants rouges naturels ou artificiels

Blanc (couleur d’argile) et urines sombres

manque de bile par obstruction des voies biliaires par calcul biliaire, inflammation marquée des voies biliaires ou gonflement du canal lymphatique au niveau du hile hépatique (Possibilité urines sombres, douleurs abdominales et jaunisse)

Selles grisées (vieux argent) = Foie + saignement

Signe inquiétant sur l’état de l’intestin, il est urgent de réagir pour deux problèmes :

· Un manque de bile dû à une obstruction des voies biliaires (= selles blanches) +

• Un saignement dans la partie supérieure du système gastro-intestinal (=selles noires)



Bien évidemment, tout ces manifestation se combinent entre eux, on peut trouver une constipation avec des selles molles ou des selles 3 fois par jour pourtant difficiles à sortir... on trouve même des selles très variables, parfois comme un bouchon de selles très dures suivi de selles presque liquides (typique de la stagnation du Qi du Foie!). Tout est possible, et c'est pour ça qu'il est indispensable de surveiller son transit et d'aller consulter si le dérèglement persiste.



Voilà un petit aperçu de ce qui sort de nous au quotidien... une source d'information riche et concrète, malheureusement totalement délaissé par la médecine occidentale. J'espère vous avoir donné envie de jeter de temps en temps un regard critique vers vos déchets et une attention plus particulière à votre "passage à l'acte" pour que vous puissiez détecter des petits désagréments avant que la maladie s'installe!


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager avec vos amis et votre famille, de le liker ou commenter ou de jeter un oeui sur mes autres articles ou mon site internet sur l'alimentation du bon sens.


Tout les informations donnés dans ce article ne sont que des conseils et ne constituent en aucun cas un diagnostique et ne se substituent en aucun cas à une visite chez le médecin ou la prise de médicaments.












0 vue
Nina Voit 

Praticienne en Médecine Chinoise

2bis, rue François Couperin - 94440 Santeny

06 62 62 01 89

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram