Comment maigrir durablement

Updated: May 10, 2019


Aujourd’hui, il est plus facile d’être en surpoids qu’en bonne santé. C’est-à-dire que si vous mangez normalement, « un peu de tout », sans faire d’excès… Vous finirez probablement en surpoids, voire même obèse. Tout porte à croire que notre civilisation nous condamne à l’obésité. Dans les pays de l’OCDE (les pays occidentaux les plus développés, dont la France), plus d’un adulte sur deux est en surpoids. En France, près de 16% des adultes sont même obèses.


Si aujourd’hui, être en surpoids semble normal, c’est à cause de notre changement d’alimentation. Nous avons vécu une transition nutritionnelle au cours du 20ème siècle : Nous sommes passés d’un régime riche en légumes et céréales entières, pauvre en protéines animales à une alimentation à base de viandes, de sucres et de produits industriels. Ce changement de régime a déclenché la vague de surpoids qu’on connait, et les maladies de civilisation qui vont avec.


Aujourd’hui, la bonne santé n’est plus la norme, c’est l’exception. Et elle devient de plus en plus exceptionnelle à mesure que les grandes firmes de l’agro-alimentaire tentent par tous les moyens de nous faire consommer leurs produits transformés, tandis que les pouvoirs publics ferment les yeux.


Les supermarchés sont remplis de pièges et de faux-amis. Car il n’y a pas que les additifs alimentaires affichés sur les emballages, mais aussi les « aides culinaires » (je ne vous cache pas, c’est ultra-chimique !) utilisés par l’industrie pour obtenir certaines textures ou aspects. Et ne parlons pas des pesticides et médicaments cachés.

Vous pensez peut-être qu’il est impossible d’échapper à tous ces pièges qu’on nous tend…. Surtout s’ils changent en permanence. Mais je vous assure qu’avec les bonnes informations, vous avoir une vie en pleine santé sans devoir renoncer à tout. Voici quelques clés simples mais très efficaces !



Ces habitudes qui vous font grossir tous les jours :



1. Le petit-déjeuner continental :


Le jus d’orange, le lait, les tartines, la confiture, les céréales… presque tout ce que vous mangez au petit-déj’ est mauvais pour la santé. Le petit-déjeuner occidental est un concentré de sucre qui explose dans votre organisme. Votre glycémie atteint des sommets, le pancréas est en surcharge et vous fait stocker le surplus de sucre en graisses. Le taux d’acidité dans le sang monte considérablement et épuise vos réserves de bases digestives dès le matin. Et puis, vous avez faim dès 10h30, car vous maquez de sucres lents et de protéines.



2. Le dîner copieux :


Vos 3 repas quotidiens n’ont pas la même importance, et vous avez tendance à les inverser. Le matin on mange comme un roi, le midi comme un prince et le soir comme un pauvre. Cette répartition permet d’avoir assez d’énergie disponible quand vous en avez besoin, c’est-à-dire la journée et de réduire les apports caloriques quand vous n’en avez pas du tout besoin – lorsque vous dormez.

Vous n’avez pas faim le matin ? Normal, si vous mangez trop le soir, votre corps digère encore le repas de la veille ! Changez votre rythme des repas et vous allez voir !

Supprimez les aliments allégés, light, 0% …

Ces aliments viennent d’une époque (les années 70) où l’on croyait encore que c’étaient le gras qui faisaient grossir. Aujourd’hui, nous savons qu’il s’agit plutôt du sucre (et pas des glucides entiers qui sont une source indispensable d’énergie !). Dans les produits 0%, on a retiré les graisses pour les remplacer par du sucre. La graisse est un porteur naturel de goût, si on le retire, c’est fade, donc on met du sucre. Et puis, tout est dans le nom : « zéro ». Ce sont des aliments dépourvus des nutriments, car hautement transformés. Mais ça sert à quoi de manger si ça ne nous apporte rien ? Nous avons besoin des nutriments et même des calories, mais pas de n’importe quelle qualité.



3. Manger « un peu de tout » :


C’est une excellente règle, car au fond elle veut dire : mangez des aliments variés. Mais elle est malheureusement interprétée : « mangez tout ce que l’industrie vous propose » : Fruits et légumes hors saison, aliments transformés, produits laitiers, charcuteries, sucreries, aliments gorgés de mauvais sel… et j’en passe.

« Manger de tout » est une approche peu précise qui réussit à toutes les personnes qui se nourrient comme leur arrière-grand-mère mais qui peut très vite vous induire en erreur, car « le tout » n’est pas vraiment un reflet de « naturel ». Et tout ce qui n’est pas naturel, nuit au corps.



4. Faire un régime


Un Régime part du principe que tout est chiffrable, donc, on calcule votre apport calorique nécessaire et on vous donne moins à manger. C’est sûr, ça marche.

Le seul hic c’est que ça marche sur la balance car elle reflète les chiffres et pas la biochimie du corps. Si votre corps manque de nutriments, il se reconstruit moins bien, vous perdez donc de la masse musculaire, tissulaire et osseuse, même si vous perdez un peu de masse grasse… mais sur la balance, vous ne voyez que le TOTAL de ces deux pertes. Et le problème est bien là : votre corps rentre dans un déficit qu’il va essayer de contrebalancer en passant en mode « survie ». Il va d’avantage stocker de graisser pour les temps maigres qui sont en train de le mettre en manque. L’effet est donc l’inverse de ce que vous souhaitez : plus de graisses, moins de muscles. Mais sur les chiffres de la balance, vous avez perdu du poids, car le muscle est plus lourd que la graisse !

Mais ce n’est pas tout. Puisque vous avez perdu du muscle, votre corps est beaucoup plus faible qu’avant. Les muscles abritent les protéines qui composent votre système immunitaire. Alors, quand vous n’en avez plus, vous êtes vulnérable à toutes les infections qui traînent, mais aussi aux sautes d’humeur. Et comme votre corps est en mode survie, si vous craquez, le moindre écart se transformera en bourrelets – plus vite encore qu’avant de faire votre régime !

De plus, les régimes déclenchent en vous des carences en nutriments, vitamines et minéraux, qui augmente votre risque de maladies et diminue les forces d’autoguérison.



5. Mangez chaud et cuit !


La notion de la température nous vient des sagesses asiatiques issus de l’ayurvéda et de la médecine chinoise et pourtant, c’est d’une logique implacable !

Votre corps est à 37°. Tous ce que vous mangez qui est froid, doit être ajusté en température pour pouvoir être assimilé. Et tout ce que vous mangez de cru, doit d’abord être « cuit », c’est-à-dire décomposé, par votre estomac. Ainsi manger froid et cru demande 16 fois plus d’énergie au corps que manger chaud et cuit et finit par affaiblir notre système digestif, qui est en surrégime permanent alors que vous lui donnez des salades légères et des yaourts 0% … Mais c’est le système digestif qui nous maintient en vie, car il extrait et transforme les nutriments que nous consommons. S’il est faible, vous vous sentez faible et êtes plus facilement tentés par les sucres rapides (qui donnent une énergie immédiatement disponible mais en trop grande quantité !), les aliments transformés (riches en sucres bien que salés !) et les compléments alimentaires pour vous « booster » !


Si vous respectez déjà ces 5 grands principes, vous allez sentir une différence. Votre organisme vous semblera probablement plus vif, tonique et mobile.



Mais que faut-il faire ?


Bien manger est indispensable à notre organisme et à défaut, nous sommes attirés dans la spirale du surpoids et des maladies dégénératives comme le diabète, le cholestérol, les maladies cardiovasculaires, dérèglements hormonaux et le cancer…

Maigrir n’est donc pas une affaire du dernier régime à la mode, d’une restriction alimentaire, d’une privation quotidienne ou d’un effort. Non, maigrir, c’est savoir manger! Malheureusement, personne ne nous apprend à bien manger, à part Grand-mère aujourd’hui complètement entrainée par l’offre de l’industrie agro-alimentaire !


Savoir manger devient aujourd’hui un enjeu majeur indispensable pour garder notre corps en forme. Si vous souhaitez vous aventurer sur ce terrain si vaste et fermement tenu par l’industrie alimentaire, les lobbies, l’industrie pharmaceutique et la chirurgie esthétique (ou de « confort »), il va falloir être vigilant pour ne pas trop s’éparpiller.

Le seul chemin possible est le changement alimentaire, réapprendre à bien manger. Mais comme nous sommes issus d’une société qui veut toujours tout et ça tout de suite, ce n’est pas évident de dire : « Non, vous n’allez pas perdre 10kg en 2 semaines, non, vous n’allez pas pouvoir tout manger, non, faire un bypass est une très mauvaise idée…». C’est mon quotidien au cabinet. J’y reçois des personnes voulant maigrir et des qui sont en mauvais santé. Et pourtant, je leur propose toujours le même régime. Celui de la santé, car les deux sont indissociables !


Bien manger est un apprentissage, comme bien jouer au foot ou bien jouer au piano. Il faut apprendre, s’exercer, s’écouter, s’informer et puis, investir un peu de votre temps et de votre engagement. Sans ça, vous retomberez toujours dans les pièges de la société moderne : rapidité, efficacité, chimie – au détriment du naturel.

Si vous souhaitez vous aventurer dans ce domaine, je vous laisse découvrir une multitude d’articles ici et aussi là – ce sont des premières pistes pour gérer le quotidien. D’autres vont suivre, mais je n’ai pas toujours le temps d’écrire autant que je voudrais et un livre de cuisine avec les recettes simples de l’alimentation du bon sens est en cours...


Malheureusement, rien ne s’apprend en claquant les doigts et souvent, une conférence d’un soir ou quelques séances en cabinet ne suffisent pas. C’est pourquoi j’ai créé la Cure Régénérative des Intestins.



Qu’est-ce que la Cure Régénérative des Intestins ?


C’est un jeûne accompagné d’un enseignement quotidien sur l’alimentation, de Yoga, de Qi Gong et de détente. J’ai créé cette retraite d’une semaine pour avoir du temps d’une remise à zéro. Avoir du temps pour:

  • Offrir aux participants un enseignement de qualité fondé sur un apprentissage claire, facile et accessible à tous.

  • Répondre à toutes les questions et interrogations

  • Nettoyer les intestins de l’encrassement industriel

  • Se ressourcer et se poser et faire un point sur la santé du corps

  • Commencer un nouveau chapitre de votre vie dans lequel vous êtes le personnage principal (pour une fois)

La Cure régénérative des Intestins est la première étape d’un nouveau départ avec les armes pour affronter la jungle alimentaire une bonne fois pour toutes. Rien de compliqué, mais surtout du bon sens !


Vous avez peur de jeûner ? Ben mois aussi ! Surtout de la manière dont c’est proposé généralement. Je vous invite à découvrir les détails ici pour vous faire votre propre opinion et décider en toute connaissance de cause. Mais vous pouvez aussi juste venir rejoindre le groupe pour suivre l’enseignement sur l’alimentation, mais ce serait dommage de passer à coté de tous les bienfaits de cette cure :

  • Perte de 2 à 6kg en 5 jours

  • Régénération du corps

  • Détoxification intégrale : intestins, foie, lymphe

  • Regain d’énergie vitale

  • Gain de souplesse du corps

  • Remise à « zéro » de la flore intestinale pour repartir sur de bonnes bases

  • Rencontre de soi et lester le ballast psychologique


Alors, ça vous dit ?


Si cet article vous a plu, merci de le partager sur les réseaux sociaux, de l'envoyer à vos amis et à propager la bonne parole! Merci :-)





Sources:

www.dubonsensdansmonassiette.com

Santenatureinnovation

Jörg Krebber - Nahrung ist Medizin


432 views
Nina Voit 

Praticienne en Médecine Chinoise

2bis, rue François Couperin - 94440 Santeny

06 62 62 01 89

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram